Une histoire intellectuelle

Le parcours de M2 Institutions Économie et Société est la continuation du DEA « Economie des Institutions » Paris-Nanterre-EHESS-X qui a été a été créé en 1991. L’objectif initial était de fédérer les divers courants institutionnalistes de la recherche en économie. Les chefs de file de la théorie de la régulation et de l’économie des conventions (M. Aglietta, R. Boyer, JP Dupuy, F. Eymard-Duvernay, F. Lordon, O. Favereau, A. Orléan, L. Thevenot…) ont été les piliers de cette ambition.

Nous perpétuons cette tradition en l’enrichissant par une ouverture vers la socio-économie. Le M2 IES propose une formation à la recherche en sciences sociales (principalement économie et sociologie) par la recherche. Notre partenariat avec l’EHESS offre l’opportunité aux étudiants du M2 IES de suivre des séminaires de recherche proposés par l’EHESS.

Les anciens du Master IES ont irrigué le monde académique et plus généralement le monde de la recherche en sciences sociales comme en témoigne le devenir de nos anciens – voir les multiples financements de thèses et les témoignages des anciens étudiants.

Pour ceux qui à l’issue du Master ne s’engagent pas dans un travail de thèse, la préparation de l’agrégation ou du CAPES en sciences économiques et sociales sont une suite plébiscitée par beaucoup. Cette année, 4 étudiants ont préparé l’agrégation de sciences économiques et sociales à Science Po Lille, et 2 le CAPES à l’Université Paris Nanterre.

Les figures de proue du master IES

L’une des spécificités du M2 IES est de s’inscrire dans une tradition intellectuelle, l’économie institutionnaliste (école de la régulation, économie des conventions, néo-institutionnalisme…) dont les figures les plus importantes en France ont, pour nombre d’entre elles, une relation privilégiée avec ce Master. L’économie est appréhendée dans ce M2 IES comme une science sociale qui entretient avec les autres sciences sociales des relations pacifiées, de fortes synergies et d’enrichissement mutuel. A ce titre, la socio-économie occupe une place privilégiée dans les enseignements et dans les influences intellectuelles qui l’irriguent. Notre partenariat avec l’EHESS s’inscrit dans cette revendication d’un positionnement de la science économique dans le spectre des sciences sociales.
Les témoignages ci-dessous visent à rendre visible cet ancrage intellectuel.

Michel Aglietta

Professeur émérite

  Le M2 Institutions, Économie, Société́ de l’université́ Paris Nanterre est une formation conçue pour répondre aux enjeux de notre temps et pour apporter des éclairages aux défis de ce siècle. Il hérite d’une tradition que nous avons poursuivie à Nanterre depuis un quart de siècle. Elle a consisté́ à placer l’économie dans la société́, à être attentifs aux évolutions … Lire la suite

Olivier Favereau

Professeur émérite

Jamais la création d’un M2 (ça s’appelait alors un DEA) n’aura été aussi facile ni réalisée dans un climat aussi amical : entre Michel Aglietta, Robert Boyer, Jean Cartelier, Jean-Pierre Dupuy, François Eymard-Duvernay, André Orléan, Robert Salais, Laurent Thévenot … deux après-midis de travail auront suffi pour poser les lignes directrices d’une formation au niveau préparatoire à une thèse (mais pouvant … Lire la suite

André Orléan

Directeur de recherche CNRS, EHESS

À ma connaissance, le M2 du Master IES est, pour ce qui est de la discipline économique, l’unique M2 authentiquement pluraliste de la région parisienne, par quoi il faut comprendre une formation intellectuelle qui ne craint pas le débat entre paradigmes mais, tout au contraire, le favorise. Ce choix du pluralisme n’a pas prioritairement pour origine une raison morale, mais … Lire la suite

Alain Caillé

Professeur émérite de sociologie, directeur de La Revue du MAUSS

Marcel Mauss, le continuateur d’Emile Durkheim et le fondateur de l’ethnographie scientifique française (et aussi l’auteur du célébrissime Essai sur le don), écrivait : « Il n’y a pas des sciences sociales mais une science de la société ». Or aujourd’hui la guerre des disciplines fait rage, quand ce n’est pas celle des sous ou des sous-sous disciplines. Le Master 2, Institutions, économie … Lire la suite

Robert Boyer

Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales et Université de Paris Dauphine

Au cours des deux dernières décennies, nombre d’événements ont montré que le programme de recherche que la plupart des économistes considéraient comme quasiment achevé, était loin de l’être. Aussi diverses problé-matiques nouvelles sont-elles explorées car la complexité des processus à l’œuvre dans les sociétés contemporaines ouvre un vaste champ d’analyse. Les approches institutionnalistes sont partie prenante de cet effort collectif : … Lire la suite

Jean Cartelier

Professeur émérite d’économie

Les enseignements et directions de travaux que j’ai eu l’occasion d’effectuer au sein de ce Master (sous le nom de DEA des Institutions) durant plus d’une dizaine d’années sont un des meilleurs souvenirs de mon activité à Paris Nanterre. La qualité des étudiants était remarquable, ainsi que l’a montré leur réussite professionnelle ultérieure, mais plus encore que leur qualité importait … Lire la suite