Des opportunités de carrière

Le master 2 IES offre des débouchés variés :

  • Carrières scientifiques à l’Université, dans des centres de recherche ou d’autres institutions telles que le CNRS, le CEPII, l’OFCE, la Banque de France, etc.
  • Carrières de cadre dans le secteur public ou privé
  • Le devenir des anciens étudiants du master IES est un indicateur de notre performance quant aux débouchés

Possibilités de financement de thèse

Les étudiants du master IES peuvent obtenir différents types de financements : allocations doctorales classiques, allocations de la Région Île-de-France ou n’importe quelle autre région, des contrats CIFRE, etc.

En savoir plus sur les financement obtenus

Quelques uns de nos lauréats  :

  • 21 Maîtres de Conférence dont 19 en économie (F. Bessis ; N. Canry ; C. Chaserant ; N. Da Silva ; S. Galanti ; A. Ghirardello ; B. Gobillard ; S. Laguérodie ; B. Martin ; S. Palombarini; G. Raveaud ; S. Rigot ; S. Robin ; M. Rojas-Breu; M. Salognon ; J. Verceuil ; E. Ruzé ; JP. Berthonnet ; E. Carré) ; 1 en sociologie (R. Velly) et 1 en droit (R. Lanneau)
  • 8 Professeurs des Universités dont 6 en économie, (D. Gatti ; F. Laville ; A. Rebérioux, Y. Tadjeddine, J. Vercueil, I. Ledezma), 1 en sociologie (E.  Kessous), et 1 en école de gestion (N. Richebé) ;
  • Le Président de l’OFCE (X. Ragot)
  • La Directrice Adjointe du CEPII (A.L. Delatte)
  • 4 chargés de Recherche au CNRS (A.L. Baldi, E. Challe, F. Marty, S. Montagne)
  • 4 chargés de recherches INED (O. Thévenon, D. Remillon) ; IRD (P. Ould-Ahmed) ; INRA-Toulouse (G. Plumecocq)
  • 1 responsable du Pôle Économique à la CGT (M. Cocq)
  • 1 administrateur INSEE (E. Debauche)
  • 1 sociologue à l’ADEME (S. Martin)
  • 1 conseiller du directeur général des études et des relations internationales de la Banque de France (V. Bignon)
  • 4 contrats de longue durée à l’OCDE (J. Simpson, M. Mesnard, S. Vincent-Lancrin, I. Hors),
  • 1 chef de département (Tendances de pour l’emploi) au BIT (E. Ernst),
  • 1 chargé de mission au bureau des affaires internationales du ministère du travail (G. Delautre),
  • 4 économistes au CEPII (M. Bas), à l’IRES (N. Delahaie), à l’AFD (N. Meisel), à la Banque de France (R. Breton)
  • Divers « lecturers » dans des universités étrangères (Belgique, Canada, Nouvelle-Zélande, Corée du Sud, Chine, etc…)